Livres Pauvres

Une nouvelle année culturelle s’ouvre à Belfort avec un projet fédérateur entre les musées, la bibliothèque municipale et l’Ecole d’Art Gérard Jacot : les livres pauvres. Autour de cette thématique qui associe des artistes et des écrivains, des ateliers participatifs s’adressent aux publics éloignés de la Culture, ainsi que des expositions et des conférences. Tout au long de l’année, venez découvrir cette pratique artistique qui se veut vecteur de création, de partage et d’échange. Ce projet reçoit l'aide exceptionnelle du Ministère de la Culture, dans le cadre de l'appel à projets "C'est mon patrimoine", ainsi que de l’Éducation nationale et d'EDF qui valorise ainsi son initiative "Entreprises et quartiers".

Les livres pauvres ?

 

L’idée du « livre pauvre » est inventée par le poète Daniel LEUWERS en 2002. Le « livre pauvre » est un court texte manuscrit, illustré par un peintre, un photographe ou un graphiste. Il s'apparente ainsi à la catégorie des « livres d'artistes » mais il n’est jamais commercialisé et est réalisé à très peu d'exemplaires (3 ou 4). Un grand nombre d’artistes et d’écrivains ont ainsi collaboré : Alechinsky, Bioulès, Kijno, Titus-Carmel, Bobin, Bonnefoy, Jaccottet, Meschonnic, Tournier…

 

Le « livre pauvre » est composé d'une feuille de papier assez épais, plié en deux, trois, quatre, six ou huit. Le coût de fabrication doit être très minime puisque sont éliminés tous les intermédiaires : imprimeur, graveur, éditeur, diffuseur, libraire. A la différence du livre traditionnel dont on tourne les pages, le « livre pauvre » est conçu pour être dressé dans des vitrines et invite à tourner autour de lui.

 

Le « livre pauvre » est donc un espace de totale liberté où auteurs et artistes disposent leurs œuvres comme bon leur semble, et de façon différente d'un exemplaire à l'autre.

 

La Bibliothèque municipale de Belfort, l’École d’Art Gérard-Jacot et les Musées de Belfort, en lien avec l’Éducation nationale, le Ministère de la Culture et EDF, souhaitent s’inscrire dans la démarche de l’Education Artistique et Culturelle en proposant une série de formations, rencontres, conférences, expositions et ateliers de médiation culturelle pour aider les candidats à concevoir et réaliser leur « livre pauvre ». Un parcours calqué sur l’année scolaire 2018-2019 est ainsi conçu sur 3 volets :

· la transmission d’une connaissance à même de favoriser l’extension du savoir,

· la pratique artistique au sein d’ateliers animés par des plasticiens et écrivains,

· la rencontre d’artistes et d’œuvres et la fréquentation de lieux culturels.

 

Les résidences d'artistes

 

                                

Informations annexes au site