Gustave Courbet (1819-1877)

Gustave Courbet (Ornans, 1819 – La Tour-de-Peilz, 1877)
Le château de Chillon
1874, peinture à l’huile sur toile - Coll. Musées des Beaux-arts

 

Gustave Courbet est le véritable fondateur du mouvement réaliste : il cherche à représenter la réalité sans pour autant l’idéaliser, allant ainsi à l’encontre du classicisme et du romantisme. Le Château de Chillon est considéré à la fin du XIXème siècle comme un lieu d’attraction touristique : le catalogue raisonné de Fernier recense quinze tableaux de l’artiste représentant ce site, qu’il reproduit pour des raisons personnelles essentiellement financières, puisque Courbet est criblé de dettes.

Peinte en 1874, cette toile fait partie des productions tardives de l’artiste : on peut apercevoir les monts alpestres au loin où l’on peut reconnaître les sommets enneigés de la Dent-du-Midi et de la Dent-de-Morcles, tandis que la sombre forteresse émerge de l’eau limpide du lac Léman.

Aucune présence humaine ne vient troubler ce paysage paisible.

Informations annexes au site