Jean-Baptiste Hugues (1849-1930)

Jean-Baptiste Hugues (Paris, 1849 - Paris, 1930)
Jeanne d'Arc écoutant ses voix
1895, terre cuite, Donation Jean-Paul Hugues, 1946, Musée d'Art et d'Histoire.

La sculpture de Jean-Baptiste Hugues est une terre cuite de taille moyenne représentant Jeanne d'Arc en tenue militaire se tenant debout sur un socle en forme de dôme octogonal. Sa main droite tient un drapeau replié tandis que sa main gauche relevée en un geste suspendu semble écouter le message divin. La position de la tête dressée vers le ciel les yeux clos viennent confirmer cette interprétation.

Elle se tient droite, son corps comme corseté par le carcan que constitue l’habillement caractéristique du fantassin au Moyen-âge. Ses épaules et bras sont protégés et par dessus son haubert, sorte de côte de maille, se trouve une cuirasse. La position cérémonieuse du buste est assouplie par les mouvements distincts des bras. De la même manière, les jambes présentent une légère dissymétrie puisque seule la jambe droite est découverte. Les pieds solidement ancrés dans le socle confirment l’aspect guerrier du personnage.

Pourtant, le casque protecteur qui a tout d’une auréole est là pour nous rappeler la canonisation de Jeanne d’Arc par l'église catholique en 1920. Ici, la sainte incarne successivement la figure religieuse, militaire et royale grâce aux attributs de l’auréole, de l’armure et du drapeau dont elle est pourvue. Cette triple allégorie confère une puissance symbolique indéniable à l’oeuvre de Hugues comme investie d’une mission divine, celle de sauver la France.

Informations annexes au site