Louis-Edouard-Paul Fournier (1857-1917)

Louis-Édouard-Paul Fournier (Paris, 1857 - 1917)
Le fils du Gaulois
1884, huile sur toile, envoi de Rome, dépôt de l’Etat en 1886, Musée d'Art et d'Histoire.

Cette toile a été réalisée par Louis-Édouard Fournier, peintre romantique français. C’est la guerre des Gaules qui oppose les tribus gauloises aux troupes de Jules César, de 58 à 51 avant J.-C., qui est représentée sur cette huile sur toile. Cette guerre est gagnée par les Romains en 52 avant J.-C. par le siège de l'oppidum d'Alésia. Vercingétorix, le chef de la coalition gauloise, est alors emprisonné puis exécuté six ans plus tard à Rome, à la suite du triomphe de César.

Le fils du Gaulois illustre la mort d'un guerrier gaulois anonyme, pleuré par sa famille. Un jeune homme est torse nu, agenouillé et soutenant une épée. Son visage grave est emprunt de dignité. Devant lui, se trouve la dépouille de son père mort. L’homme à terre tient encore dans sa main gauche ouverte un bouclier et serre de sa main droite son épée en un ultime geste de défense. Sur son corps, sa femme s’est prosternée en se tenant la tête de douleur. À l’arrière plan, s’offre au spectateur un paysage de désolation où l’on devine au loin les flammes d’un incendie.

Un rapprochement avec la guerre franco-prussienne de 1870 peut être proposé car les spectateurs venus admirer cette toile en 1884 ne pouvaient que faire un parallèle avec des événements récents : la femme pleurant son mari incarne alors la France qui pleure ses provinces perdues (l’Alsace et la Lorraine). En revanche, le fils du Gaulois incarne la relève de la France. Ainsi, par la passation de l’épée c'est le Second Empire qui passe la main à la Troisième République, c'est l’incarnation d’un changement de régime qui est en jeu. L'enfant doit venger son père, comme la France devra prendre sa revanche face à l'Allemagne.

Informations annexes au site