Donation Maurice Jardot

Histoire et genèse du Musée

La Donation Maurice Jardot ouvre ses portes au grand public en 1999 et depuis lors fait découvrir aux passionnés d'art moderne les plus belles œuvres des artistes qui ont marqué la première moitié du XXe siècle.

Entre cubisme et surréalisme, vous pouvez contempler les différentes toiles et sculptures d’André Beaudin, Georges Braque, Marc Chagall, Juan Gris, Otto Guttfreund, Eugène de Kermadec, Élie Lascaux, Henri Laurens, Fernand Léger, Le Corbusier, André Masson, Pablo Picasso collectionnés pendant 40 ans par Maurice Jardot.

Historien de l’art, conservateur général du patrimoine, puis directeur artistique d’une des plus prestigieuses galeries d’art moderne de Paris, la Galerie Louise Leiris anciennement Daniel-Henry Kahnweiler, Maurice Jardot donne le 13 septembre 1997 à la Ville de Belfort 112 œuvres comprenant des peintures, des sculptures, des aquarelles, des gouaches, des gravures de sa collection.

La ville de Belfort, propriétaire depuis 1929 de l'ancienne maison de la famille du poète belfortain Léon Deubel, décide d’y implanter cette donation. La présente collection est ainsi, comme toute collection privée, un portrait intime de Maurice Jardot, illustrant ses goûts, ses recherches et ses fidélités.

Plus qu’un musée, dont Kahnweiler et Jardot se méfient en tant qu’obstacle entre le peintre et le monde, la Donation Jardot respire l’atmosphère de la Galerie Louise Leiris : les architectes Robert Rebutato et Pernette Perriand, élèves de Le Corbusier, travaillent dans le même esprit que dans la galerie parisienne. La Donation est ainsi protégée, dans cet écrin, de la dissolution dans l’oubli ou dans un ensemble plus vaste.

Retrouvez toutes les informations pratiques sur le Musée d'art moderne - Donation Maurice Jardot ici.

Dans cette rubrique

Informations annexes au site