Réouverture du Musée des Beaux-Arts

 La Tour 41, ouvrage bastionné conçu par Vauban, abrite le Musée des Beaux-arts de Belfort depuis 2008. Après une longue fermeture pour restaurer les voûtes depuis 2016, le public peut désormais redécouvrir une collection qui réserve de nombreuses surprises. 

Le public peut ainsi effectuer un parcours au sein des grands moments de l'histoire de l'art européen, du gothique rhénan au paysage hollandais du XVIIe siècle. Le XIXe siècle est un autre point marquant de l'histoire artistique de Belfort et des collections, avec une série d'esquisses peintes et de tableaux de François-Joseph Heim et Gustave Dauphin, ainsi que des sculptures de Frédéric Auguste Bartholdi ou Antonin Mercié. Les collections de Belfort offrent également un panorama du renouveau artistique de la deuxième moitié du XXe siècle, avec les peinture de Courbet Doré, Jongkind, ou la sculpture de Rodin, Barye et Frémiet.

Enfin, un espace est dédié au sculpteur Camille Lefèvre, qui a donné son fonds d'atelier et sa collection aux Musées de Belfort (peintures, sculptures, estampes). De nombreuses œuvres du sculpteur (terre cuite, plâtre ou bronze) abordent toutes les tendances et tous les genres (portraits, allégories, œuvres décoratives, études). 

Un espace conséquent est dédié, pour la réouverture, au peintre belfortain Bernard Gantner (1928-2018), à travers une démonstration de sa proximité avec l'art japonais. La collection de Belfort rassemble une grande quantité d'estampes et de livres de modèles réalisés par les principaux maîtres japonais, et des comparaisons sont proposées sur le thème de l'arbre ou du sansui-ga ("images de montagne et d'eau").

Informations annexes au site